La première webcam de l’histoire
Avez-vous apprécié ce contenu ?

Comment la première webcam fût-elle inventée ?

Contexte historique et technique

L’invention de la webcam date de 1991, une époque à laquelle le web existait tout juste. C’est à l’Université de Cambridge que son histoire débute, grâce à Quentin Stafford-Fraser , qui a écrit le programme client XCoffee permettant d’afficher une image (filmée par une caméra) sur l’ordinateur de l’utilisateur du réseau universitaire local . Paul Jardetzky a également contribué à la réalisation de leur mini projet en écrivant le programme serveur.

En 1993, l’appareil photo connecté à Internet avec l’aide de Daniel Gordon et Martyn Johnson. Grâce à eux, tout le monde pouvait voir sur leur propre ordinateur les images filmées par la caméra. Cette cafetière est devenue très populaire, car elle représentait très bien le sens et le non-sens de l’Internet.

La photo juste à côté de ce texte montre ce que la première webcam a filmé, un pot de café appelé la cafetière Trojan Room, cette machine à café est considérée comme ayant inspiré la première webcam. Très vite la page reçoit des millions de visites jusqu’au 22 août 2001 où la caméra est définitivement éteinte, mais après une remise à neuf, la cafetière a été allumé à nouveau dans la rédaction du magazine Spiegel Online qui a également interviewé le père de la première webcam Quentin Stafford-fraser à propos de la fin du café en carafe. De nos jours, vous pouvez voir cette cafetière dans le Musée allemand de la technologie à Berlin et via ce lien de la dernière photo que la webcam a jamais prise. Par la suite, cette mythique cafetière fut vendue aux enchères sur eBay au journal allemand “Spiegel Online” pour près de 4000 euros.

Quelques photos qui ont été prises par la première webcamContrairement à un appareil photo numérique ou caméscope numérique (qui stockent leurs images sur l’appareil lui-même pour une reproduction ultérieure), les webcams sont connectées à un ordinateur et utilisent le stockage de l’ordinateur pour stocker les images et n’ont donc pas besoin de mémoire. La première webcam a montré une image en niveaux de gris 128 × 128 qui était codée en JPEG par un ordinateur Acorn Archimedes . Cet ordinateur Acorn Archimède contenait également le tableau de capture vidéo qui saisissait une image par seconde. Ces cadres ont été demandés sur le WWW serveur, afin que par conséquent l’internaute puisse voir les photos prises par la webcam. Il n’y avait pas toujours une image qui n’était autre que du noir pur, parce que les lumières de la salle des Troyens (où se trouvait la cafetière) n’étaient pas toujours allumées.

But et motivation derrière la webcam

Le but de la caméra était simple : elle surveillait la cafetière à l’extérieur de la salle des troyens de l’Université de Cambridge et permettait aux gens de savoir s’il y avait du café ou non. Par conséquent, ils n’ont pas eu à se déplacer inutilement vers une cafetière vide, car l’appareil photo était relié à l’écran de leur poste de travail et leur a parlé de l’état de la cafetière. Quentin Stafford-Fraser a lui-même décrit dans son article «Une biographie (non technique)» en détail les forces motrices qui les ont motivés à créer cette caméra. Il a travaillé sur les réseaux ATM dans une pièce appelée le Trojan Room qui faisait partie du Computer Lab. Le problème était qu’ils n’avaient qu’une seule cafetière, mais 15 universitaires travaillant dans le Computer Lab – Academics à proximité avaient besoin de beaucoup de café, ce qui explique que la cafetière était vide très rapidement après la préparation d’un nouveau pot. Une cafetière vide était très frustrante pour ces universitaires de leur «club de café» (il fallait être membre de ce club pour participer) qui travaillaient loin de la salle des troyens, car ils devaient gravir plusieurs marches pour se servir une bonne tasse de café.

PRENDS PART À LA DISCUSSION

Entrer votre commentaire
Entrer votre nom